Introduction à des propos politiquement incorrects

Une application constante et malgré tout dilettante, à mon gré, m’a donné lieu de faire, de temps en temps, quelques observations sur l’alimentation et quelques méditations sur le monde qui nous entoure.
Comme ces observations et méditations sont le véritable fondement et les preuves essentielles de mes instructions, je crois qu’après les avoir réduites en quelques bavardages particuliers, je devrais les offrir au public que vous êtes : amis, gourmands, gourmets...

Il se peut que ces réflexions ne soient pas au goût de quelques-uns de nos "philosophes".
Ma prétention serait trop grande, en tant que cuisinier-restaurateur, si elle allait jusqu’à vouloir plaire à tout le monde.
Mais peut-être que, parmi les gens de bon sens de notre illustre siècle, y en aura-t-il quelques-uns qui trouveront ici, de quoi porter ces lumières plus avant que je n’ai su pousser ma petite capacité. 
C’est ce que je souhaite partager, passionnément, avec vous.
Je crois même avoir raison de devoir espérer, parce que m’étant si fortement impliqué et appliqué depuis plusieurs années à pénétrer les pensées ordinaires de la nature, afin d’en tirer quelques secours, capables de remettre un peu d'amour et de bien-être à notre dimension sociale et humaine.
Il n’est point possible me semble-t-il, que mon travail paraisse entièrement inutile et infructueux et que, par conséquent, la sincérité de mon intention ne trouve au moins un petit nombre d’approbateurs.
On sera sans doute content de la bonne foi avec laquelle j’aurai ingénument déclaré l’ordre et le progrès de mon étude, avec la faiblesse et les bornes de mon raisonnement ; il n’en faut pas davantage à mon ambition pour la satisfaire.
Je m’en vais donc commencer par l’endroit qui a été le premier à réveiller ma curiosité et à inspirer le dessein de faire des réflexions : l’alimentation.

Laisser une réponse

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *